skip to Main Content

Révoltes Populaires à Bordeaux, et en Aquitaine.

Dans la continuité de nos déambulations autour de la mémoire et de l’histoire populaire (Clown Chocolat, Flora Tristan, l’histoire des jardins en ville ou celles du guide du Bordeaux colonial), l’association PourQuoiPas 33, travaille autour d’une nouvelle déambulation, sur les traces des révoltes populaires, révoltes que les récentes manifestations des Gilets Jaunes ont actualisées. L’année 2021, est marquée par le 150è anniversaire de la Commune de Paris dans laquelle Bordeaux a tenue sa place.

Nous lançons un appel pour des Rencontres/ colloque les 11 et 12 juin au Musée d’Aquitaine sur les Révoltes Populaires en Aquitaine

Chaque révolte a ses particularités et variantes, mais il existe des invariants tant dans les causes, leur déroulement, leur spontanéité que leur organisation ou son absence. Aux violences des révoltés répondent celles de la répression, ancrant depuis le Moyen Age ces « effrois » dans la mémoire des populations et nous le verrons aussi dans celles des pierres.

Si Bordeaux est notre point de départ, la ville n’est pas une île, et ses histoires ne peuvent masquer d’autres révoltes populaires qui ont eu lieu en Aquitaine et qui souvent ont nourri celle de la cité.

Nous nous sommes réunis (Jean-Pierre Lefèvre de l’association Pourquoi pas 33, Pierre Robin de l’association d’histoire les Amis du Vieux Nérac et représentant les Éditions d’Albret) pour développer un projet sur cette piste en l’étendant à l’Aquitaine pour le milieu de l’année 2021.

Il s’agit d’organiser un colloque à Bordeaux (on peut aussi parler de “Rencontres”..) autour du thème “Les révoltes populaires en Aquitaine du 14ème siècle jusqu’à la Commune de Paris” (l’intitulé serait bien sûr à affiner).

Ces rencontres ont pour objet de les mettre en lumière pour encourager les étudiants, historiens, universitaires, militants et faire connaître leurs recherches car bien souvent, c’est à travers le prisme des vainqueurs que ces révoltes et ses révoltés ont été traités et pas toujours avec bienveillance pour « ceux d’en bas »..

Nous contacterons Gérard Noiriel que nous connaissons bien, auteur cette année d’une Histoire Populaire de la France pour lui proposer de parrainer notre colloque.

Pour mener à bien ce projet, nous nous adressons à des partenaires et institutions qui œuvrent et sont des références pour ces travaux et comptons les associer à la préparation de l’initiative.

Historiens, chercheurs, universitaires, syndicalistes, militants et les institutions qui travaillent et conservent la mémoire populaire :

Le Musée d’Aquitaine, les archives départementales et municipales, la Municipalité de Bordeaux, le Conseil régional d’autres partenaires associatifs amis, l’IHS-CGT, les Rencontres d’Espaces Marx, la classe ouvrière, c’est pas du cinéma la presse comme le Journal de l’Ormée, Ancrage ou la Clé des Ondes (liste non exhaustive)

Les conclusions et les débats recueillis pendant le colloque seront réunis et publiés dans un livre (Éditions d’Albret qui ont déjà publié plusieurs actes de colloque tenus en Aquitaine..).

Dans un premier temps, pour lancer le projet et le faire connaître, nous publierons la brochure conçue par l’association “Pourquoi pas 33” sur les révoltes populaires à Bordeaux, début 2021. 

Back To Top
Rechercher