skip to Main Content

NON à la LGV Bordeaux Toulouse,  OUI à la RÉNOVATION des lignes existantes et à leur extension.

Ce projet RUINEUX, concerne moins de 10des aquitains utilisant le train et coûtera 14 milliards d’Euros (toujours prévisionnel). Outre d’être ruineux , ce projet est silencieux ou mensonger sur plusieurs questions-clés : le financement du matériel roulant, la modification des 120 passages à niveau nécessaire la création de nouvelles gares, le rachat des terres invendables et non constructibles, dans un périmètre de 150 m des voies de la LGV, le coût humain et financier des nuisances sonores, de la mise en place de clôtures de sécurité, de la nécessaire création d’une nouvelle centrale électrique etc.

L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL serait vertigineux comme dans une vallée de la Garonne (le Ciron) classée zone sensible qui serait défigurée. Pour finir UNE TAXE (nouvel impôt) devra être payée pendant 40 ans par toutes les personnes habitant à moins d’une heure d’une des futures gares de la future ligne LGV.

En alternative, un budget de 5 à 7 milliards au service de l’ensemble des aquitains utilisant le train donnerait les moyens de RÉNOVER L’EXISTANT et AMÉLIORER ainsi les conditions de vie et de transport de toutes et tous, tout en supprimant les goulots d’étranglement ferroviaire au sud de Bordeaux et Nord de Toulouse, augmentant ainsi le nombre des rotations, assurer une intermodalité des transports par train, tram et deux-roues, et ouvrir des perspectives au Fret marchandise, lui aussi grand absent de ce grand projet inutile de LGV. Arguments et initiatives contre ce projet se multiplient dans les départements concernés et pourquoi pas à Bordeaux Métropole ?

Pour une MOBILISATION CITOYENNE

Nous proposons sur Bordeaux Métropole de créer un Collectif d'information et de mobilisation afin d'y relayer une campagne anti LGV. Un combat crucial pour notre avenir et quel type de société nous souhaitons. Il est unitaire, jette des passerelles entre ville et campagne, urbains, ruraux et néo-ruraux. Il concerne l'ensemble de la population tout en défendant le Service Public. 

                                                                                                                                    Première réunion :  LUNDI 14 FÉVRIER 2022 – 18H30 à l’Athénée Municipal

 

Denise Cassou vient en parler dans notre émission Histoire de voir … histoires au pluriel

 Au programme aujourd’hui, nous consacrons notre émission au train et à la LGV (Ligne à Grande Vitesse). 

Tout d’abord, nous remercions Denise Cassou, pour sa présence et qui depuis 2005 est une opposante à la ligne grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse et celle entre Bordeaux et l’Espagne. Denise Cassou anime la la Coordination Vigilance LGV Gironde.

Bernard Couturier, philosophe, politiste, militant à Ensemble et membre de la Coordination Vigilance Rail. Il a participé au colloque organisé en juin sur les révoltes populaires en Aquitaine de la fin du Moyen Âge à nos jours, au musée d’Aquitaine, Bernard Couturier a contribué au livre des actes du colloque, sur le Mai 68 à Bordeaux, publié aux éditions d’Albret, 407 pages des aquarelles originales. Il est en vente chez Mollat et la Machine à lire et auprès de l’association : assopourquoipas33@gmail.com

Un autre invité militant, écrivain fils et ami, lui même fils et petit fils de cheminot ; Jean-Paul Chaumeil, très intéressé à la mise en place sur Bordeaux d’un collectif anti LVG pour relayer les actions et les coordonnées avec les départements traversés par ces nouvelles lignes. Une première réunion ouverte est proposée le lundi 14 février à l’Athénée Municipal.

Sans oublier Laurent Favriot de Greenpeace, qui nous apportera quelques informations sur les conséquences écologiques.

Des collectifs existants ;

Non LGV 40

Non LGV 33

et d’autres

 

Dans sa Chronique du Grand Arrière Jean-Michel Devésa évoquera à sa manière pleine de tendresse le train.

Et toujours notre livre sur les Révoltes Populaires

Séries d'articles : Histoire de voir ... histoires au pluriel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top
Rechercher