skip to Main Content

La boulangère, contre la violence faites aux femmes ; le pain de la Renaissance

Quelle belle rencontre et quelle opportunité nous avons eu là grâce à Sandrine en rencontrant Marie Christine, la boulangère, contre la violence faites aux femmes, dans sa boutique, le Pain de la Renaissance où elle nous parle de ses combats d’hier et d’aujourd’hui pour la clé des Ondes.

Rencontre humaine avec le parcours de vie de Marie Christine qui nous parle de cette violence faites aux femmes, qu’elle a vécue, et à travers son histoire, on mesure le courage, ses chemins difficiles pour avancer et se reconstruire. Grâce aux pains (tout un symbole), pain de partage et moyen de tendre la main aux autres, à celles qui souffrent, s’enfermant dans leur drame, sans pouvoir être entendues, sombrant, isolées, victimes des violences de pervers narcissique (ou manipulateur destructeur), que la société n’ignore pas bien que dissimulées, masquées, honteuses, voir normalisées, ou feint d’ignorer, jusqu’au drame final.

Marie Christine, elle, intervient, auprès de la police, de la justice, de la gendarmerie pour leur sensibilisation et  formation, mais aussi de tous les publics. Elle a même reçue la légion d’honneur, une forme de reconnaissance de ces combats. Et puis, modeste, elle est un des piliers de la Maison d’Ella

C’est le sens de son action, le ruban noir ; chaque vente est reversée au profit de la Maison d’Ella. Le partage du partage du pain, n’est pas que symbolique chez Marie Christine, il a un véritable sens !!!

La maison d’Ella

La Maison d’Ella est un lieu sécurisé et bienveillant où des salariés et des bénévoles, soignants, travailleurs sociaux, accompagnants sont rassemblés en un seul lieu pour soutenir les femmes victimes de violences.
Cette équipe multi professionnelle permet un accompagnement global, en s’appuyant sur le rythme et les ressources de la femme, afin de permettre une meilleure prise en charge du psycho traumatisme.

Le droit évolue sous la pression des prises de conscience et de la mobilisation. L’affaire Valérie Bacot, qui assassinat son mari après des années de violences, condamnée le 25 juin 2021, par  le ministère public à quatre ans de prison dont trois avec sursis est là pour le prouver. Valérie Bacot sortira libre du tribunal pour rejoindre ses 4 enfants.

Mobilisation des femmes, mobilisation de la société contre la violence !

Dans les années 80, Patricia Hearst, revenue à la vie, relatait à cette fin son histoire, “Mon Voyage en Enfer” Il faut attendre 2004 pour que les publications de Marie-France Hirigoyen soient connues du grand public, et la notion de harcèlement enfin considérée Plus près de nous, la terrible affaire des “reclus de Monflanquin” interpelle… Pourtant rien de magique, des mécanismes de manipulation mentale parfaitement identifiés

Bleus à l’âme, bleus au corps… 2021, parlons-en sur le fond
Afin que le BLEU ne soit plus que la couleur du CIEL !
Ecouter, Entendre, Réfléchir…
Afin de ne pas juger l’apparente inertie des victimes, sans avoir pris le temps de s’instruire de ce qu’est “La fabrique de la violence”.
Sandrine Daniel nous lit des extraits du livre de Frantz Kafka “Lettre au père” au cours de cette vidéo, magnifique écrit, déconstruisant les mécanismes de ces bourreaux et leur ascendant sur leurs victimes.
Séries d'articles : Radio

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top
Rechercher