skip to Main Content

Des nouvelles du guide du Bordeaux colonial et de la Métropole

Des nouvelles du guide du Bordeaux colonial et de la Métropole : un collectif réuni depuis ces dernières grandes vacances sur un livre traitant de l’histoire du nom des rues à Bordeaux et sa métropole.

Un guide sans prétention mais qui au fur et à mesure du travail de recherches montre toute son utilité à la fois pour connaître et s’orienter dans la ville au regard du nom de ses rues. Une ambition qui n’est pas celle d’un regard mort porté sur l’Histoire mais au contraire une nouvelle visite de celle ci pour aborder à la fois le passé colonial de la ville et le regarder aujourd’hui encore afin de lutter contre les préjugés, le racisme et le néo colonialisme.

Le collectif anime aussi chaque mercredi à 14 h une émission le guide du Bordeaux colonial sur la clé des Ondes 90.10). Là aussi les sujets variés nous amènent à commenter le passé (le nom des rues) et l’actualité. De nombreux invités viennent chaque semaine nous parler de leurs recherches, de leurs combats ici et ailleurs contre le colonialisme.

Le guide du Bordeaux colonial sur la clé des ondes 90.10

Le guide du Bordeaux colonial en mai 2020

logo

Le guide du Bordeaux colonial sortira fin mai 2020, à la vieille du sommet France-Afrique qui réunira à Bordeaux plus de 50 chefs d’Etat. Nous participons au collectif contre sommet 2020.

Nous lancerons bientôt une souscription pour le guide, pour à la fois nous soutenir (fabrication) et aussi pour être les premiers à le feuilleter. (Prix de vente 10 euros maxi)

Un avant propos du guide du Bordeaux colonial et de la Métropole

Ce Guide du Bordeaux colonial et de la métropole prend l’Histoire de la ville par le petit bout de la lorgnette, en la braquant sur les noms de rues et autres voies qui ont été retenus pour honorer ceux qui ont contribué à la construction de la France coloniale.
Nous voulons rendre visible à quel point l’État en France s’est constitué comme Etat colonial, à quel point Bordeaux s’est développé autour de son rôle dans la constitution et la gestion de l’Empire, et de quelle façon les noms que portent les voies et places de la ville sont témoins de cette histoire et de ce rôle assumés par les édiles dans leur dénomination.
Ce n’est pas le plus souvent parce que négriers, esclavagistes, sabreurs, administrateurs coloniaux, théoriciens du racisme que beaucoup de personnalités ont été honorées, mais elles ont été souvent clairement engagées dans ce système. Bien des bienfaiteurs de la ville ont fait ruisseler un peu de la fortune accumulée par la production et le négoce des produits coloniaux issus de l’esclavage et du travail forcé. Bien des militaires et des politiques honorés ont contribué à leur ouvrir et à protéger leurs marchés.
Bien des universitaires leur ont apporté la caution scientifique justifiant la domination.
Que ce guide permette de voir la magnificence de la ville sous un autre jour. Qu’il invite à d’autres promenades. Qu’il contribue à décoloniser les imaginaires.
Ce modeste guide est un produit de haute nécessité dans la lutte contre toutes les formes de racisme.

Le nom des rues toute une histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Rechercher