skip to Main Content

Philippe Aumètre photographe sur Radio CHU

Philippe Aumètre
sur Radio CHU

Un plaisir de retrouver un ami et partenaire dans PourQuoiPas avec Philippe Aumètre sur radio CHU que nous avions rencontré et apprécié il y a ….. déjà 4 ans lors de notre exposition à l’Espace Saint Rémi autour du clown Chocolat.

Une expo photo visions de l’esclavage

Philippe Aumètre nous avait présenté son exposition Visions de l’esclavage la traite des noirs à Bordeaux ) l’Espace Saint Rémi d’abord en septembre 2014 puis en février 2015. Un travail photographique basé sur l’esclavage et Bordeaux, qui s’inscrivait sur dans notre démarche autour du clown Chocolat. C’est ainsi que Philippe Aumètre présentait son travail

« Bordeaux s’ouvre sur un port sans vie qui fut autrefois bouillonnant et à l’origine de la richesse de la cité.
Porté par l’histoire locale, j’ai entrepris, voilà plus de deux ans, un projet photographique sur le thème de la traite des noirs et de sa perception par des hommes et des femmes ayant une relation avec cette histoire.

Les modèles non professionnels vivent dans la région et sont jusqu’alors, des hommes et des femmes de couleur. J’ai tenté de les faire communier avec l’âme de ceux qui ont vécu cette tragédie. Chaque fois je me suis employé, en fonction de la perception que j’avais du modèle, à créer ou accorder des accessoires (colliers, fraises…).

Les cauris, monnaie dérisoire ayant servi à acheter …des hommes sont très présents. Les fonds et accessoires à base de papier journal ou de matériaux de récupération renvoient à la pacotille destinée au commerce triangulaire.

Les fonds et accessoires à base de papier journal ou de matériaux de récupération renvoient à la pacotille destinée au commerce triangulaire. Les textes imprimés font écho au monde de la raison/déraison, au verbe qui éclaire ou bien trahit ainsi qu’à celui des pensées élevées ou haïssables d’hier ou aujourd’hui.

Une rencontre avec Piroger Bakambo

A l’origine de leur rencontre, le clown Chocolat en février 2016. Et c’est autour de notre ami le danseur et chorégraphe, interprète de Rafael Padilla, Piroger Bakambo.

Piroger Bakambo Musée d'Aquitaine

Piroger Bakambo dans le film le clown Chocolat, c’est le souffle de la danse, allié à celui de l’image.
Piroger Bakambo a été profondément touché par la vie du clown Chocolat, il est vrai que nombreux sont les parallèles entre sa  vie et celle de Rafael.

Cet ancien danseur du groupe Tribal Jam, a créé et dirige la compagnie Afro Jazz Street, produisant des spectacles de danse avec ses élèves, spectacles envoûtants et sur les rythmes des danses, hip-hop, ragga-jam, africaine, salsa et jazz.
A l’image de ChocolatPiroger Bakambo utilise son talent en utilisant les danses ouvertes à toutes les Cultures du Monde, s’inspirant de la Liberté, la Justice et l’Égalité.

Pour le plaisir quelques photos de Piroger Bakambo réalisées par notre ami photographe Philippe Aumètre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Rechercher