skip to Main Content

Club Unesco : Paroles à l’air n°8

Comme vous le savez l’association PourQuoiPas est adhérente de la Fédération Française Pour l’Unesco.

Nous  avons participé à son Assemblée Générale en mai à Amboise et nous suivrons sur notre site les différentes manifestations et chemins tracés avec les clubs sur des sujets qui nous interpellent.

Les participants à l’AG de la FFPU à Amboise

Citoyenneté, esclavage etc… autant de sujets qui nous sont communs.

Nos efforts porteront la prochaine saison à les faire connaître dans notre région avec l’appui de nos partenaires.

Nous vous invitons à lire le dernier Paroles à l’air n°8

Editorial

Notre programmation 2016/2017 s’achève au seuil de l’été par notre Assemblée Générale qui a élu un nouveau président, Ardiouma SIRIMA. Il aura pour tâche de donner à son tour le cap à notre Fédération. Il poursuivra ainsi la route qu’a suivie pendant quinze ans Yves
LOPEZ, une route intègre, faite de convictions et du désir de voir advenir ce monde meilleur auquel nous aspirons tous et auquel nous tentons et continuerons de tenter de donner forme. Une nouvelle programmation est en préparation. Elle fera la part belle à
nos régions à l’instar de ce qui a commencé de se faire cette année.

Fédérer, c’est aussi cela.

Notre Charte affirme notre identité d’organisation non gouvernementale avec la liberté d’expression qui s’y rattache. Le concours de cette année ne dément pas cette volonté de s’exprimer, en particulier à travers les mots des jeunes qui y ont participé. Dans la salle Colbert où nous étions reçus à l’Assemblée Nationale, les murs y résonnaient avec force, occupés qu’ils étaient par la présence de Jean Jaurès dont l’image peinte nous rappelait le pouvoir des mots et singulièrement ceux du journaliste qu’il avait été, faisant ainsi écho à ceux des journalistes présents et qui avaient accepté d’être membres du jury. Ils étaient là pour féliciter mais aussi pour donner à comprendre à nos lauréats réunis, combien toute démocratie doit se nourrir de ces paroles libres avec ce qu’il en coûte parfois de brimades, d’exil forcé, d’emprisonnement voire d’assassinats, lorsque justement la liberté d’expression est bafouée.

Il est de notre devoir, au sein de notre Fédération d’être vigilants pour que perdure cet esprit critique. Que ce soit lors des animations au Siège de la Fédération, lors des débats dans chacun des clubs ou chacune des associations qui nous sont fidèles ou qui décident de nous rejoindre, encore et toujours, lors des évènements culturels que nous programmons ou auxquels nous invitons à assister, tout comme lors de notre toute dernière Assemblée Générale, nous honorons cet engagement.
Avant de vous souhaiter à tous un bel été et parce que la chaleur ne saurait nous engourdir, permettons-nous encore une fois d’emprunter quelques vers pour les faire définitivement nôtres à un poète parmi tant de poètes, ces hommes de parole :

Du droit de t’insurger tu useras. Quoiqu’il advienne

(Abdallatif Laâbi, Les épaules et le fardeau dans L’arbre à poèmes, coll. poésie, Ed. Gallimard, 2015).
Dominique MELHAOUI,
Rédactrice en Chef et Vice-Présidente

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Rechercher