skip to Main Content

La thérapie par le rire lancé par le clown Chocolat

Le clown Chocolat au chevet des enfants malades

Comme vous le savez Rafael, le clown Chocolat a été le premier artiste noir en France.

Mais saviez vous qu’il est a l’origine de la thérapie par le rire ?

Il fut le premier artiste circassien à venir visiter les enfants malades. Il a inventé ainsi le concept de clown thérapeute.

Lors de la maladie de sa fille Suzanne, cet homme sans enfance et sensible à la souffrance, eu l’idée de venir habiller en clown, visiter les enfants malades de l’hôpital Hérold à Paris.

Constatant l’effet bénéfique du rire, les médecins lui proposèrent alors d’intervenir régulièrement auprès de leurs petits malades (voir Chocolat et ses amis clowns sur la photo ci dessous).

Il fut distingué à l’Ordre du mérite en 1908 pour ces interventions. Mais faute de de documents officialisant son identité, Il ne reçut jamais sa décoration. Pourtant il en était très fier écoutons le dans cet interview du journal Comédia (cité par Gérard Noiriel p 465, in Chocolat) ) :

« Je suis fort heureux de la décoration que l’on vient de m’accorder. Elle m’honore et honore notre profession qu’on ne considère pas assez. Je suis ici depuis vingt-cinq ans bientôt et déjà on me nomme le doyen du Nouveau Cirque. Je suis le seul parmi les clowns à être décoré pour l’instant. Mais j’espère que quelques-uns de mes camarades dont le mérite n’est pas niable auront bientôt la même satisfaction que moi ».

Cela résume bien toute la modestie de cet homme et la conscience qu’il a de son parcours extraordinaire.

Les clowns Stéthoscopes invités pour notre soirée du 3 février !

Ce n’est pas un hasard…

Et voilà comment ce 3 février les clowns Stéthoscopes, après l’inauguration de la Place du clown Chocolat par Monsieur Alain Juppé Maire de Bordeaux, nous présenteront leur performance, le Bal.

Une dizaine de clowns, ceux là même qui continuent par le rire à mener leur actions quotidiennes auprès des petits malades des hôpitaux de Bordeaux.

Cette performance, le Bal est un spectacle à la fois poétique, musical ou les clowns interviennent à leur rythme, leur sensibilité dans l’espace de la piste.

Le Bal, nous livre une chorégraphie libre, individuelle et collective portant sur leurs méthodes, leurs approches expérience personnelles et collectives en direction des malades et des enfants que nous sommes encore et toujours.

Emotions, rire sont donc au rendez vous prolongeant ainsi l’esprit de Rafael Padilla dit le clown Chocolat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Rechercher